• C'est l'été, il fait chaud, voilà des heures que j'écris des poèmes... J'ai la tête qui tourne, je m'affaiblis ... je faillie !

     

    Arrivant dans la cuisine, je croque une pomme mais ... Berk ! Dégueulasse ! Comme toutes les pommes commerciales.

    Je prends un bout de pain et du pâté mais ... Le pain ne tiens pas et est à chier et le pâtée s'étale pas ...

    Et imaginez, là paf ! Y'a une miette de pâtée (Rien que 80g) qui tombe sur le bout de pomme. Alors faut pas gâcher le pâtée !

    Alors moi, j'ai pris la pomme et l'ai mangé avec le pâtée qui était DE-SSUS. Eh bin, je vais pas vous mentir, mais c'était pas dégueulasse !

     

    Je m'en suis fais une deuxième tranche de pâté de pomme, là. Puis une troisième et après avoir presque bouffé toutes la charcuterie (Y'en avait peut être un peu genre 500 G) j'ai décidé de donner un nom à cette fichue recette. Et j'ai décidé d’appeler ça les "pommes Karadoc" en hommage à mon bouffeur de gras préféré ! Bisous Karadoc !

     

    Les pommes c'est un anti-cholestérol et le pâté un ami du cholestérol, alors sait on jamais !

     

    Recette Déjantée : Pomme Karadoc

     

    Merci à l'équipe de la série Kaamelott de me faire autant rire et d'avoir tant parler en faveur du gras !

    Petit clin d’œil à ces excellents paroliers !


    2 commentaires
  • Les champs de blés brillent sous les brulures du soleil de l'été,

    Quelques coquelicots apportent des touches de rouge dans ce décor composé de la même plante,

    Un champs créé par les hommes pour avoir de la nourriture sans s'embêter.

    Un lieu d'or et non de vie, remplit de ces poisons qui le hantent ...

    Plutôt que de cultiver une bonne diversité pour leur santé,

    Les Hommes cultivent selon qu'il y ai moindre de difficultés.

     

    Improvisation d'Ah-Imryl le Faé.

    © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    L'Agriculture

     


    3 commentaires
  • Si on veut survivre dans ce monde de folie humaine,

    Il faut s'ouvrir aux couleurs délicatesses des fleurs,

    A la douceur et la fraicheur des sources,

    A la beauté et majesté des arbres,

    Faire qu'un avec ce monde en un soupir,

    Et ouvrir son âme à cet autre monde pour plus souffrir.

    A cet autre univers plein de beauté qui existe encore.

    Un tissu de magie peuplant encore notre toile.

    Une ressource gangréné par l'idiotie des Hommes mortels,

    Mais aussi sculpté et embellie par les Rêveurs voyant à travers le brouillard.

     

    Ah-Imryl Le Faé, simple rêveur voyageur

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

    © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    Source du Jardin Garnier sous les bras d'un majestueux saule.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires