• Chapitre I CdR Les Etrangers (abandonné)

    2012

     

    Chapitre I : Les étrangers

     

    Les Chroniques, comme celles ci dessus sont très rares à l'époque où nous sommes, elles ont soit été détruites, soit elle se trouve dans des bibliothèques interdites, soit dans des ténébreux donjons, où peu d'équipes d'aventuriers, peuvent se venté d'en être sortie …

     

    Les chroniques semblent plus raconté des faits historiques mais des légendes, aujourd'hui, les seules choses à craindre sont les raids sur les petits villages paysans, d'orques ou de bandits humains... Pourtant ceci pourrait changé... Un petit groupe d'aventuriers, campé près de leur feu de camp, un demi-elfe vagabond, Anel Inyë aën ,un nain des montagnes, Frainn, un jeune prêtre de Illuvatar, Gato Brocan, et celui qui semble faire un mauvais rêve, le ronin, bien loin de ses terres natales, Norimatsu Yorihiro, celui ci fait un très mauvais rêve, des flammes, des enfants qui cries,son village en feu, il a rien peu faire...

    Il est le seul survivant, le prêtre l' a envoyé en loin avec une très précieuse relique, et lui a demandé de jamais s’écarte du chemin, de la lumière, ils est un ronin, mais doit servir la cause du Bien, d'Illuvatar, et ne pas penser à la vengeance, peut être qu'il a une destiné bien plus grande qu'un simple guerrier, au service d'un bande de mercenaire, la compagnie d'Anel, voyagé depuis longtemps, son chef Anel, était un rôdeur demi-elfe renié aussi bien des elfes, et des humains, bien que haut de ses 119 ans, il était encore très jeune, et avait acquis la barbe de son père humain que récemment...Sa chevelure dorée caché sous sa capuche, Gato Brocan, lui était le plus jeune du groupe, un humain de seulement 21 ans, il était très faible, très frêle, brun, les cheveux, cours, dans une manteau blanc tenant un vieux bâton, qu'on lui avait donné à son départ du temple, pour faire métier, il rencontra Anel, qui lui fit rejoindre le groupe... Mentoré par Frainn, le nain, qui ressemble à tout les nains, casque hache, barbe hirsute, et puant le bière, c'était tout de même un joyeux compagnon, le moins joyeux, était Norimatsu, appelé Nori par ses compagnons, malgré qu'il était toujours perdu dans ses pensées, ce fier combattant au katana, à la longue chevelure argenté, avait plus d'une fois sauvé ses compagnons d'un mort horrible, c'était un très bon combattant, qui parlait très peu de sa vie, les autres sans vraiment se l'avoué se demandé quelle était son secret, on pourrait le confondre avec un elfe, il semblait ne jamais vieillir... Quelle était donc son secret ? Gato se mordait sans cesse les lèvres pour pas lui demandé …

     

    Ainsi, le nuit se passa sans encombres, hormis les cauchemars de Norimatsu...

    Le lendemain, ils se rendirent dans la petite ville, de Ormroux, plus village que ville...

    Et se rendirent à la taverne, dit taverne des aventuriers, connu comme le départ de bon nombre d'aventure...

     

    Le nain, offrit une tournée pour fêté sa nouvelle hache, une belle hache de jet... A noté que pour qu'un nain offre sa tournée, il doit sûrement être très heureux pour oublié son avarité,

    le feu commencé à vieillir, c'était la fin de la soirée, un ménestrel chanté ses chansons d'aventure, l'ambiance était tranquille, seule ombre au tableau pour Anel et Nori, deux étrangers encapuchonnés, mais pas de quoi s’inquiéter...

     

    Soudain, la porte claqua, un vent frai refroidit les convives, et manqua de souffler les bougies... Un étranger entra... seul... pas un aventurier, mais un commanditèrent sans doute...La cape était vieille et toute grise, l'étranger avait un bâton, et une barbe grise...

    L'étranger s'approcha aussitôt de la table de Anel et ses compagnons de tablé...

    • « Vous êtes des aventuriers, n'est ce pas ? » Avança l'étranger...

    • « Oui, pourquoi ? Besoin d'un partit d'aventuriers ? » Demanda gentiment Anel

    • « Oui, je cherche des aventuriers ou d'autres on échoué » Le nain, émit en rot sonore et glissa à l'oreille de Anel, une mission, difficile sans doute, mais bien payé...

    • « Vous payé bien dit le Nain, j'imagine ? »

    • « Cinq cent pièces d'or » Bien plus ce que pouvait imaginer un humain...

    • « Que devons nous faire, pour une telle somme ? » demanda Nori...

    • « Vous devrez aller dans la Tour, de Maltour récupéré une … disons un grimoire... »

    • « Pas clair tout ça dit le nain, comment le reconnaîtrons ? »

    • « Voici, une copie de la couverture, prenez la... »

     

    Gato la prit, et sus qu'un très grande aventure commencé... Il déchiffra péniblement le titre... « Chroniques des Royaumes, La Résurrection des Êtres Ailés par … » le nom à été effacé par le temps

     

    - « La Résurrection des Êtres Ailés ? » dit à voix haute naïvement Gato...

    - « Chut ! Dit l'étranger, personne doit connaître, le nom de cette relique mais que vous pouvez la déchiffré prouve que vous réussirez, bon nous nous retrouverons en temps voulu près de la forêt de la Maltour ! » l'étranger sortit sans demandé son reste avec comme de coutumes, une petite bourse pour les frais de voyage de la petite compagnie...

    Chapitre I : Les Etrangers

    C'est donc le lendemain, qu'ils vont partir pour une nouvelle aventure, vers Maltour, la tour du Sorcier, Mortelune, c'est donc, à l'aube et le cœur lourd que nos aventuriers entamèrent leur aventure, et quittèrent le petite bourgade au toits d'écorces, bordés d'orme à la couleur rousse...

     

    A peine éloigné de la ville que …

    Gato déclara, « je sends une présence »

    • « Bonne ou mauvaise, demanda Anel...

    • Ni l'une ni l'autre déclara Gato »

    C'est alors que deux silouettes encapuchonnées une grande et une petite sortir des buissons...

     

    « Bonjour, braves voyageurs, on a entendu votre conversation à l'auberge, pouvons nous nous joindre à vous ? Grande seront les peines qui vous attendent »

    Sur ces mots les étrangers se dévoilèrent, le premier une sorte de grand type bien battit comme un nain, mais de grande taille vétu d'une peau d'ours... Le plus petit, laissa voir une jeune fille, au traits très félins, chevelure rousse, oreille de chat s’échappant, de sa chevelure, vêtu de vêtements légers, le gros barbare avait une grosse hache, et la jeune fille au trait félin, qu'un petit couteau attaché à la jambe... sûrement une voleuse...

     

    Gato s'exclama aussitôt : « Wah ! C'est la première fois que je vois une féline !!! »

    « Une féline ? » demanda Anel

    « Oui, une race très peu, connu, car pourchassé par les humains, on sait en faites peu de choses sur elle comme pour les dryades, on sait peu de choses sur leur origines » dit calmement le rônin...

    « Oui, je suis une féline, je vous raconterai peut être un jour, notre propre légende de la création de notre race, je me nomme Leeth dans mon peuple, mais les humains qui m'avez emprisonnés m'ont appelé Adelle la Féline, j'ai été libéré, par le gros barbare, nommé Arz, qui est un changeur de forme du Nord, du Clan des Ours... » dit la féline

    « Pourquoi deux sous-humains, voudraient se joindre à nous ? » rétorqua le Rônin

    « Grrr, ne nous qualifie plus de sous-humains ! » grogna, le barbare

    « Oh, la gaffe, il détestent qu'on les appelles sous-humain !!! Tu as donc aucune éducation , Nori ? » cria le clerc

    Le Rônin, ne dit rien, mais leva les yeux au ciel, comment pouvez t'il trouvez quoi que ce soit d'humain, dans ces êtres sauvages ? Ce n'était que des barbares après tout, et des inconnu avant tout, pas dignes de confiance...

    « Arz et leeth souhaite vous aidez dans votre quête ! »

    « j'ignore vos intentions, mais c'est d'accord, vous pouvez venir avec nous... » Dit calmement Anel...

    « Quoi tu es fou ? » répliquèrent les trois autres compagnons...
    « On aura besoin des talents d'une voleuse agile, contre les pièges et d'un bon guerrier contre les gardes du donjon de Mortelune... » expliqua Anel

     

     

    Ainsi, fut conclu l'entrée des deux nouveau dans le groupe, et l'aventure et le voyage continua paisiblement pour une époque si troublés, il passèrent par Puysaint, et arrivèrent au prix d'une escarmouche avec des gobelins, qui se révéla sans dommage pour les aventuriers devant le donjon de Maltour au devrait commencé leur quête...

    Chapitre I : Les Etrangers