• Rencontre littéraire du jour : Victoria Martin, auteure de la saga l'Horrible Prophétie.

    Rencontre du Jour, Victoria Martin, auteure de la saga de l'"Horrible prophétie" . J'ai squatté son stand pendant plus d'une heure, haha ! Sinon très sympa, on a discuté de littérature, d'édition, des difficultés qu'on a quand on écrit. Ah ! Et son bouquin, de quoi il parle ? D'une horrible prophétie ! Bon, oui, ça c'était gros comme un titre ! Un univers de fantasy avec de la magie, très sombre et très cruel et ... je dois vois avouer que j'ai pas lu le livre mais le livre me tente. (Bon, j'ai pas pris le livre car mes finances sont pas trop ça...) Elle est en dédicace tout le week-end au Marché des Épouvantails de Provins (dans le froid.) et en dédicace à l'espace culturel du Leclerc de Provins. Si vous êtes de la région, n'hésitez pas à faire sa connaissance !

     

    Rencontre littéraire du jour : Victoria Martin, auteure de la saga l'Horrible Prophétie.

     

    Rencontre littéraire du jour : Victoria Martin, auteure de la saga l'Horrible Prophétie.

     

    Lien de sa page facebook si vous souhaitez la contacter ou acheter son livre


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Octobre à 17:38

    Tu es tombé sous le charme de cette gentille écrivaine à ce que je peux en convenir ! Elle semble être une personne fort sympathique pour prendre le temps de discuter avec son lectorat :) Le livre me fait aussi envie, les histoires plus sombres avec de la magie m'intéressent beaucoup.

      • Samedi 28 Octobre à 22:33

        Je sais pas comment ça se passe pour les frais de port et tout ça, (ça doit bien couter cher tout ça.) mais si je la recroise, faudra que je lui dise que son livre intéresse outre atlantique ! ;)

      • Samedi 28 Octobre à 22:50

        Si tu la recroise n'hésite pas à lui dire, elle serait contente à coup sûr !
        Il faut encourager les écrivains, puisque nous mettons tous beaucoup d'efforts, de temps et de plaisirs à écrire.

        Percer dans le monde des écrivains n'est pas chose aisée, mais le principal reste notre amour pour l'écriture. Ça fait un bien fou de déposer sur papier (ou sur ordinateur) les histoires qui nous trottent dans la tête. Elles peuvent avoir un lien ou non avec notre riche univers intérieur, l'important demeure tout de même d'aimer composer des poèmes et écrire quelques chapitres au gré de ses envies.

        Écrire c'est rêver. Écrire nous transporte dans la profondeur de nos ressentiments. La magie des mots est libératrice. J'aimerais bien devenir écrivaine, peut-être pas à temps plein, mais pour moi ce serait un rêve d'écrire outre que sur mon blog. J'écris pour me libérer et pour véhiculer des messages que je juge pertinent.

        J'admire beaucoup ton talent pour l'écriture, ton univers est tout simplement magique.

      • Samedi 28 Octobre à 23:10

        Merci beaucoup !

        Je vais essayer de bien prendre soin de mon univers. J'ai voulu poser un cadre sur cette univers, mais je pense briser ce cadre pour me donner le plus de liberté d'écriture et invention que possible. Le cadre que je m'étais fixé a asphyxié mon plaisir d'écriture et mon travail. Je vais essayer d'écrire avec plus de liberté, de légèreté sur des sujets que j'ai envie d'aborder.

        Dans la vie je rencontre des personnes, je discute avec eux et j'arrive à mieux me comprendre. Les écrivains ont parfois les même problèmes et difficultés.

        Mon style d'écriture est très influencé par les récits médiévaux (pour le narrateur, les combats.), Tolkien (pour l'obsession de créer un univers avec des elfes.), l'elficologie (donner un côté réaliste à mes univers sans forcer la croyance en son existence, ni renier son existence.) et intemporel (car je vis dans un isolement partiel qui brouille mon sens des réalités.). J'aime me considérer comme "non humain" et ça crée une manière de narrer aussi les récits que je raconte avec un certain recul.

        Bref, j'ai la sensation d'avoir mon style d'écriture à moi et ça me fait un bien fou.

      • Dimanche 29 Octobre à 01:27

        Il faut seulement se laisser aller quand on écrit. Si les mots ne viennent pas dans l'immédiat ils finiront par venir un jour ou l'autre. J'ai appris quelque chose de très important au courant de ma vie : Prendre son temps aide à faire mijoter les idées. Un texte réfléchis peut être aussi révélateur qu'un texte fluide, mais il en reste que la reflection apporte de la profondeur aux écrits. L'écriture est un art sublime.

        Puisque j'ai beaucoup de difficulté à entrer en contact avec autrui à cause de ma timidité et la misère que j'ai à verbaliser mes pensées au format oral, je ne discute pas beaucoup avec les autres. Par écrit il m'a toujours été plus simple de communiquer. On s'est souvent demandé pourquoi il m'était aussi difficile de parler fluidement alors que j'écrivais de longs pavés de texte.

        Je connais un proverbe japonais qui dit «Voyager c'est aller de soi en soi en passant par le regard des autres». En discutant avec les autres on en apprend un peu plus sur soi-même, je pense que tes paroles sont bien sensées.

        Ton style d'écriture est charmant, on voit bien que tu te passionnes pour l'univers elfique, l'aventure et la poésie. Tes poèmes me vont souvent droit au coeur. Vivement les prochains qui seront mis en ligne !

        J'ai aussi un type d'écriture particulier. Je joue beaucoup sur la sonorité des mots. Un texte peu être lu comme une chanson en faisant rimer les paroles. Mes histoires et poèmes me viennent comme un coup de vent. Parfois une phrase se met à résonner dans ma tête et il faut que je la dépose sur papier. De fils en aiguille j'arrive à monter des récits avec ces paroles poétiques maraboutés. Mon monde est envahis par les songes lunaires. J'espère pouvoir encourager les internautes grâce à certains sujets. Parfois, rien qu'avec un nouveau  et petit bout d'histoire, j'ai l'impression d'avoir pris une centaine d'années.

        En France il commence à se faire tard (ou tôt ?). Du coup je te souhaite bonne nuit. :)

      • Dimanche 29 Octobre à 12:00

        En France il était vers minuit, 1h du matin quand tu as laissé ton commentaire. :)

        A l'oral je suis bon, mais je perds facilement le fils de ce que je raconte, à cause de ce qui se passe autour de moi, et j'ai beaucoup de mal d'être à l'aise devant la foule, mais c'est pas de la timidité, c'est du stresse, de la déconcentration. Enfin pas facile.

        J'aimerai écrire des contes que je puisse narrer en public. J'ai peur de me produire en public et c'est très dur pour moi de me produire en public. Mais j'aimerai essayer d'écrire un conte tout public que je pourrai facilement narrer sur scène. Déjà l'écrire car un tel conte est un peu particulier à faire. Sur mon blog c'est pas pareil, je parle pas de la relation au public, ni de le faire participer mais que je peux écrire ce que je veux, je peux être trash si je le souhaite, j'ai pas besoin de prendre des gants. Après je fais des textes basés généralement sur la beauté, la magie, les créatures magiques, et donc si j'enlève la partie sombre de mes textes pour celui que je souhaite conter de manière publique, ça devrait aller. Enfin, faut que je réfléchisse, je verrai. Mais si je venais à réussir à conter des histoires à moi oralement en plein air, je mériterai d'avantage le titre de "conteur".

        Enfin bon, pour le moment, il faut que j'évite de me fixer des objectifs, je dois me forcer à ne pas fixer d'objectif et tenter d'écrire les histoires que j'ai envie de raconter avant tout. Éviter les contraintes, les obstacles au processus créatif. C'est pas toujours simple de transformer une idée, une envie en un récit viable et intéressant. :) Mais quand tu y arrive et que tes lecteurs aiment, ça fait vraiment un très grand bien de voir ses efforts couronnés de succès.

      • Dimanche 29 Octobre à 13:12

        Je comprend cette déconcentration du aux bruit ambiants. Il m'arrive aussi souvent à être déconcentré par les sons désagréables. Je suis incapable de supporter le bruit des ustensiles, donc quand je suis obligée d'aller au restaurant avec ma famille je vis l'enfer. Mon hypersensibilité au bruit est incontrôlable. C'est pareil pour les chaises qui glissent sur le sol à l'école et la craie sur le tableau. Le pire des pires est la machinerie du dentiste, qu'elle horreur ! De même pour la cacophonie de la foule.

        C'est une bien belle idée que tu tiens. Si ce n'est que de mon avis, je pense que tu as vraiment l'âme d'un conteur. J'espère que tu réussiras à atteindre ton rêve, tu le mérites bien. Tes histoires les plus intéressantes sont celles qui reposent sur la magie et la beauté de la nature. Tes graines de poèmes sont aussi magnifiques.

    2
    Samedi 28 Octobre à 18:32

    belle rencontre j'espere qu'elle apprit quelqu'astuce .

    le monde de l'éditions c'est pas facile 

      • Samedi 28 Octobre à 22:29

        C'est surtout que parler entre écrivains ça fait un bien fou ! :D

        J'ai eu une grosse soirée avec un magnifique spectacle de danses enflammées offert par l'asso Alchymea, mais dès que j'ai récupéré de l'énergie, j'écris ! Je sais pas si j'y retourne demain.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :