• Unicornis

    Un nouveau conte, plus traditionnel que d'habitude parlant de l'Unicornis (la Licorne) dans un portrait moins féerique et flatteur. Cette créature, ressemblant à un cheval arborant fièrement sa corne, tel un Roi sa tiare, reste un Symbole de Pureté et de Liberté. Je vous laisse savourer ce conte et vous souhaite une bonne lecture mes chers lecteurs et lectrices !

    J'ai fais aussi vite que possible pour le publier, et même si je manquais de volonté flagrante, j'ai réussi la relecture réécriture et survivre à toutes ces horribles fautes à corriger dans les plus brefs délais !

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

    © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    Unicornis

     

    Il existe un magnifique Cheval de Pureté à la robe blanche de Merveille. Ses sabots sonnent comme le tonnerre et ses hennissements s'entendent à des lieux à la ronde. Il parcourt les forêts à la vitesse de l'éclair. Foule les collines plus rapide que l'air. Cette créature arbore avec fierté sa corne unique ornant son front, comme la tiare, le front d'un Roi.

     

    On raconte que si un jour l'unicorne acceptait de devenir le Destrier d'un Guerrier, ce guerrier, à condition d'avoir l'âme la plus pure, deviendra le plus fort de tous et nous dominera tous. Mais bien sûr, ce n'est pas vous qui possédez le Seigneur des Cheveux, c'est Lui qui vous possède. Puis un être si pur n'existe pas n'est ce pas ? À moins que ce soit un nouveau né …

     

    C'est sans doute ce que pensa une femme du Peuple des Hommes. Lorsque qu'elle entendit parler de ce fabuleux destrier inaccessible... Son mari désapprouva son idée de montrer leur fils à la licorne. Mais au fond de lui, il se dit que si l'idée de son épouse venait à fonctionner, il serait le premier à posséder l'Unicornis... La bête avait été aperçue près des Cairns des Premiers Hommes. Il laissa finalement sa femme y aller.

     

    La mère partit avec son nouveau né parmi les collines mortuaires. Collines centenaires où furent enterrées les dépouilles des Anciens, dont encore beaucoup murmurent sous leur dernière demeure de terre et de pierres. Mais de journée, ces lieux ne sont point sordides mais plus féeriques. Les nombreuses collines à l'herbe verte semées de pâquerettes abriteront un jour les histoires du Peuple Caché. Paysage fantastique mais bien réel de collines et de grands bancs qui servirent aux Géants. Tenant fermement son nouveau né, elle chercha longtemps la créature tant convoitée dans ce lieu d'Histoire et de mystères. Mais soudain elle vit un éclat de lumière près de l'orée d'un bois. Elle le suivit et pénétra dans la forêt. Après une courte marche, elle rencontra sa majesté aux sabots au sein d'une clairière verte de mousses, bercée d'un vif ruisseau la traversant en son centre.

     

    Les Arbres se rappelleront encore longtemps de la triste et horrible scène qui va suivre.
    Le monstre de si près, bien plus haut qu'un Homme ou qu'un Elfe, n'avait plus rien d'enchanteur. Il se déchaîna, la crinière hirsute, hérissant et se cabrant plein de rages et de colères en voyant la mère et l'enfant. Encore quelqu'un qui voulait le posséder, Lui, le Sabot de Tonnerre ! Il hennit plein de rage, frappant le sol de colère. La femme prit peur et tenta de fuir avec son protégé. Mais l'unicorne chargea, naseaux fumant et empala de sa corne le cœur de sa victime qui mourut dans un hurlement. Le démon foula ensuite le bébé qui pleurait paniqué, le broyant sous ces sabots. Quel horrible monstre haineux !

     

    Mais pourquoi une telle colère me direz vous ?

    Vouloir posséder nui à votre pureté. Soyez modeste et acceptez ce que vous offre la Vie avant que ne le reprenne la Mort.

     

    Écrit par Arthur Dauptain, © Tous droits réservés.

     

    J'espère que ce conte vous aura plus. Il est possible que j'écrive une suite. Car le veuf de la pauvre femme ne va t'il pas chercher à se venger de l'Unicornis ?
    Une suite nommée "La Chasse à l'Unicornis" pour bientôt ? A vous de me soutenir et de me suivre sur les réseaux sociaux en attendant d'autres contes écrit par ma plume. A bientôt !

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Novembre 2015 à 17:15

    quel conte original est bien pensé j'aurais jamais devinée la fin au plaisir de lire une suite 

    merci pour ce conte .

      • Lundi 9 Novembre 2015 à 12:27

        Salut, BaltesG !

        Merci beaucoup et normal qu'on ne pouvait pas deviner la fin ! Si la fin était celle à laquelle on s'attendait, ça serai bien moins amusant à lire ! :) J'ai pas attaqué la suite, si je m'en tiens à mon emploi du temps, cet aprem c'est entrainement à la calligraphie !

        J'ai aussi un conte à publier et 3 à écrire (dont un que j'écrirai dès que je saurai si j'ai gagné le concours sur le Seigneur des Anneaux Online

      • Lundi 9 Novembre 2015 à 12:34

        Je suis dégouté ... C'est ceux qui ont écrit n'importe quoi qui ont gagné le concours ... Moi j'avais fais un truc bien Rôle play mais j'ai rien gagné ... Sérieux ... 1000 points turbines à dépenser pour avoir écrit "Aïe mon pied"...

        Moi j'ai écris : "Mon armure est prête mais j'ai la gorge nouée de quitter cette contrée magnifique pour peut-être ne jamais ne revenir... Tel est mon Destin."

        Je vais me venger pour la peine ! Je vais écrire un conte au lieu de jouer à ce jeu de merde uwu

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 10 Novembre 2015 à 18:51

    les concours ont à l'impression que c'est truqués 

    aujourd'hui c'est pas l'originalité qui prime ,c'est plus la notoriète de l'auteur ou si il y a du piston 

    je degoute pour toi  

      • Mercredi 11 Novembre 2015 à 10:52

        Ce qui me dégoute, c'est que quitte à tirer au sort, ils pourraient trier les commentaires et garder que ceux qui valent le coup ... Car aucunes des participations intelligentes furent récompensés ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :