• Ô Grimoire - Poème de Vagabonades

    Bonjour chères lectrices, chers lecteurs !


    Un nouveau poème, ça faisait longtemps ! En 2017, j'en ai publié que cinq sur le blog d'ailleurs, et j'en ai publié un petit en Février de cette année. Et aujourd'hui, je vous en publie un nouveau. Donc voici ce nouveau poème dédié ... à mon grimoire ... Oui ! Le même que j'utilise pour écrire la plupart de mes contes et mes poèmes. Bon bien entendu, ces cahiers se remplissent très vite même si je ne publie pas tout. Beaucoup d'écrits que je ne publie pas comme vous avez dû le remarquer. Là, j'attaque un tout nouveau carnet donc j'aime beaucoup la texture et la qualité du papier. Les sensations du papier sont importantes car c'est ce qui donne envie d'écrire dessus.

    D'ailleurs j'ai rédigé ce nouveau poème rien que pour le plaisir de l'encre sur le papier ... Et exprimer ce plaisir aussi !

    Bref, je vous laisse découvrir ce nouveau texte, bonne lecture !

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

     

     © Dauptain Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    Ô Grimoire !

     

    Toi qui es toujours à mes côtés, Ô Grimoire,

    Puisse-tu te remplir de magies et de belles histoires.

    Quel délice que ma plume qui court sur ton papier !

    Ce plaisir de redécouvrir des secrets aux tournants de tes pages,

    Je te cache jalousement quand on essaie de t'épier.

    Un beau grimoire, quel plus beau trésor pour un mage ?

    J'ai parfois honte de te couvrir nerveusement de lignes,

    Un si beau papier salit par une encre si noire.

    J'y note toute la magie que seul je vois avant qu'elle ne quitte ma mémoire.

    L'inspiration vient et s'en va si vite, cette petite maligne !

    Au détour d'un feuillet, une feuille de lierre en souvenir,

    Et là un poème en l'honneur d'un événement passé ou à venir.

    Et ici présent, la rêverie simple d'un court instant.

    J'écris sous un arbre par beau temps,

    Et te redécouvre quand le ciel se couvre.

    Ô quel plaisir quand cette couverture j'ouvre !

     

    Écrit par Arthur Dauptain, ©Tous Droits Réservés. 

     

    Ô Grimoire - Poème de Vagabonades

     

    Et vous ? Vous préférez écrire sur du papier ou sur du numérique ?

    Pensez-vous que le papier a encore un avenir ?

    Avez-vous remarquez le méchant spoiler du prochain poème sur la photographie ?

    N'hésitez pas à me le dire en commentaire !

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Avril à 23:55

    Un poème qui suit vraiment les sentiments de l'écrivain devant ses cahiers d'écriture. Le tiens est un grimoire, sûrement empli de fantaisies et de magie, pour d'autres un journal précieux ou encore un livre de pensées profondes. Ces mots me donnent envie d'écrire, de me plonger dans ma bulle pour faire vivre un florilège d'épopées. Une force émane du choix des mots, on dirait que la douceur de ceux-ci évoquent également un sentiment percutant, un amour inconditionnel pour l'écriture et c'est beau à lire.

    Je me suis immédiatement reconnu dans ces paroles. Je voue un amour sincère à mes cahiers et à leur contenu. Les miens sont détenteurs d'un certain lot histoires significatives (que je garde souvent pour moi-même et non les lecteurs), de songes lunatiques et de sages poésies. Du coup, je préfère écrire sur papier les poèmes, les histoires issus de mon monde intérieur ainsi que les pensées. Néanmoins, en ce qui concerne les critiques d'anime et manga, je préfère les faire en numérique.

     

      • Samedi 28 Avril à 12:18

        Haha ! Tant mieux que cela te donne envie d'écrire ! Moi c'est mon carnet qui me donne envie d'écrire, j'en ai déjà tellement rempli d’écrits, des poèmes et de rêveries diverses ! Quand on me fait des cadeaux maintenant, généralement c'est des carnets pour écrire ! XD

        J'ai une étagère couverte de cahiers plein, certains ont plus de valeurs à mes yeux que d'autres selon le papier et leur contenu. Plus un carnet est beau de base, plus c'est tentant et agréable de le remplir de beaux poèmes et histoires. J'écris dans des cahiers de brouillons mais parfois on m'offre de jolies petits grimoires et c'est vraiment agréable d'écrire dessus.

        Les contes courts, les poèmes et tout les petits textes généralement je les écris sur mes carnets,

        Pour les histoires plus longues, je les écris sur des feuilles A4 car sinon j'ai pas la place et c'est stressant d'avoir des trop petites pages pour écrire dessus. Mais le format petit carnet et grimoire c'est mieux pour le glisser dans ma besace.

        En ce moment j'écris notamment à la roseraie, c'est un endroit calme, plein de plantes et parfait pour y écrire. En 2016 et 2017, je n'arrivais presque plus à écrire car en dehors de chez moi, je ne trouvais plus d'endroits calmes et tranquilles. Puis en ce moment je joue presque plus (même si ça me manque) et je me suis remis au rôle play donc d'un coup j'écris beaucoup plus.

      • Samedi 28 Avril à 14:59

        Les mots donnent envie d'écrire, la musique aussi ! Parfois une simple lettre suffit à faire jaillir un lot d'histoires inspirantes. Cela ne m'étonnes même pas de savoir que tu as une étagère complète de grimoires grisés par la magie de paroles diverses. C'est rigolo que ce soit tes carnets qui te donnent envie d'écrire ! Un véritable écrivain et passionné de papeteries écritoriales !

        Mes médiums d'écriture ne se trouvent pas à être des grimoires ou des carnets à la coque dure. Je préfère les cahiers souples, dont les pages ne sont pas de dimensions démesurément grandes ou petites. Je range mes cahiers d'écriture dans une petite armoire située tout près de mon bureau, endroit où résident également pousses-mines et stylos. Il y a beaucoup de cahiers dans ma cachette. J'arrive à en trouver pour vraiment pas cher et ils sont magnifiques.

        Les elfes aiment bien les grimoires ?

        Cette fameuse roseraie semble merveilleusement paisible et apaisante. On se sent mieux loin de la pollution auditive et visuelle. Les endroits tranquilles font office de sources inépuisables d'inspiration. Tu écris parfois à la maison ? Personnellement, j'écris également dans des endroits calmes, comme par exemple ma chambre (sur mon bureau) et sur la galerie se trouvant derrière la maison, où il est possible d'entendre les oiseaux chanter et le vent balayer l'herbe fraîche.

      • Dimanche 29 Avril à 18:18

        L'autre jour en parlant d'écrire à partir d'un mot, je me suis fais deux acrostiches, il faut d'ailleurs que je les publie :)

        Bah ça dépend des elfes en faite. Certains préfèrent maitriser à fond l'art de l'épée, d'autre maitrise à fond l'art du chant, d'autre aime maitriser à fond l'art de l'archerie, d'autres encore aime maitriser à fond la magie ou la poésie. La plupart des Elfes écrivent rarement car le temps leur paraissant infini, ils n'ont pas le même besoin de noter pour se rappeler un souvenir ou égrainer leurs jours tellement ils sont nombreux et souvent se ressemblent. Ils écrivent quand ils font leurs comptes (or, matière première, nourriture) un peu comme les premiers hommes quand ils ont eu besoin d'utiliser l'écriture. Vu que les Elfes vivent très longtemps, ils n'écrivent peu leur savoir dans des livres vu qu'ils sont peu limités dans le temps pour le transmettre. Les Elfes écrivent pour le plaisir de la poésie, le plaisir de raconter des histoires ou leur histoire. Certains se mettent à raconter les moments épiques de leur vie ou à narrer les choses incroyables qu'ils ont vécus. Les livres sont des cadeaux très prisés chez les Elfes, donc souvent les Elfes écrivent pour faire des cadeaux à d'autres familles ou clans. Plus un Elfe a une grande bibliothèque, plus il est vu comme quelqu'un de noble et d'important.

         

        Je pense que tu adorerai la roseraie. J'écris généralement assis sur mon lit, sur mes genoux. Des fois devant l'ordinateur quand d'un coup je suis inspiré. Sinon je vais dans mon salon quand j'ai envie d'écrire sur une table. (Pas beaucoup de place chez moi)

        J'ai jamais trouvé de position agréable pour écrire.

      • Dimanche 29 Avril à 23:09

        Oh, des acrostiches ! Elles tirent leur origine de la poésie d'un mot ou du prénom d'une personne ?

        Les elfes sont charmants. Des poètes dans leur longévité. Avoir tant de temps pour songer dans leur longévité doit être merveilleux. Je pense qu'il y a un grand apprentissage à tirer des elfes. Je n'en suis pas une, même si  les adule dans leur manière de penser et leur sagesse qui a vieillit avec l'âge. Intralunaire que je me considère, ma poésie est celle de la lune et des étoiles.

        Ce sont des endroits paisibles pour écrire au final :)
        Je pense aussi que la roseraie me plairait énormément pour son ambiance et sa source inépuisable d'inspiration.

        Bonne nuit 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :