• Petites histoires de ... Tristan et Yseult

    Textes rassemblés et adaptés par Sylvie Ferdinand

     

    Synopsis :

    Symbole universel de l'amour passionné et fatal, la légende de Tristan et Yseult a inspiré tous les poètes depuis le Moyen Âge. D'origine celtique, ce conte d amour et de mort a traversé les siècles et marqué les lieux de sa poignante destinée. Magnifique image que celle des deux arbustes entremêlant leurs feuillages sur les tombes des amants unis par-delà la mort ! En proie à une irrésistible passion, ils ont inventé toutes les ruses, bravé tout les dangers, contourné tout les interdits... L'une des plus belles histoires d'amour de tout les temps.

     

    Mon avis :

    Je viens de lire d'une traite ce petit livre racontant la célèbre histoire courtoise de "Tristan et Yseult".
    Ramené en butin d'une excursion à Paris, j'avais peur que l'histoire soit trop triste et n'ai pas eu le courage de le lire.
    Trainant sur ma table de nuit depuis des mois, j'ai fini par le prendre car j'avais très envie de lire un conte. Et je l'ai lu d'une traite tellement cette histoire est belle et agréable. Le sourire aux lèvres face à toutes les ruses misent en place par Tristan pour voir en cachette sa belle Yseult, admiratif devant toutes les épreuves qu'il traverse. Un récit simplifié (Voir un peu trop...) très plaisant à lire, point lourd, gardant toute la poésie de l'histoire d'origine. Une adaptation en français moderne légère et agréable que je relirai sûrement à l'occasion ! Donc oui, je recommande !

     

    Allez, je vous spoil l'une des ruses géniale du couple !

    A un moment, Yseult est jugée par le Roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde. Elle doit dire la vérité devant les Dieux face à un lieu sacré au delà d'une rivière. Elle fait alors appel à un lépreux qui n'est qu'autre que Tristan déguisé à l'insu de tous. Elle traverse la rivière assise sur son dos et arrivant de l'autre côté jure devant les Dieux : "Mes cuisses n'ont jamais abritées d'autres hommes que le Roi et ce lépreux pour pas mentir au roi !" Un ingénieux stratagème qui m'a fait sourire !

     

     

    J'ai lu :

    Petites histoires de ... Tristan et Yseult, textes rassemblés et adaptés par Sylvie Ferdinand, éditions Terres de Brumes. ISBN 978-2-84362.

     

    Petites histoires de ... Tristan et Yseult


    3 commentaires
  • "Hotarubi no mori e" est un manga de Yuki Midorikawa, il est sortit officiellement qu'au Japon, mais vous pourrez le trouver en fansub sur le web ! Car c'est pas parce qu'il n'a pas été traduit en français que on doit se priver de ce petit bijou.

    Oui, car j'ai personnellement adoré ! J'ai vu l'OAV fansub VOSTFR de 45 minutes, et ces minutes m'ont juste comblées !

    On rentre dans l'univers du folklore japonais d'une sublime manière, c'est très magique, innocent, doux, très beau, les dessins sont magnifiques et les musiques vraiment belles. Ainsi on se plonge assez facilement et avec plaisir dans le monde des "kami", les Esprits Divins Japonais. On suit les aventures de Hotaru "l'Enfant d'Humain" et Gin avec assez d'amusement et un attachement rapide aux personnages, avec des moments de joies et de tristesses pour eux comme pour nous.

     

    "Hotarubi no mori e" de Yuki Midorikawa

     

    L'Histoire :

     

    Hotaru est qu'une petite fille de 6 ans lorsqu'elle se perd dans la forêt à côté de chez son grand père. Cette région est connue comme peuplée des esprits et alors que la petite fille tombe en pleurant perdue au milieu des arbres, un étrange garçon portant un masque (Link de "Majora's Mask" ? ///SBAF///) apparait de derrière un arbre et s'approche d'elle. Très vite, il la met en garde que si la petite fille le touche, il disparaitra et donc mourra. L'étrange être reconduit Hotaru à l'entrée de la forêt et la petite fille donne rendez vous au fantôme silencieux le lendemain. Gin, c'est le nom de cet esprit de la forêt, l'attend comme prévu au rendez vous et il lui fait visiter la forêt. Ce rendez vous devient une habitude pour les deux personnages, Gin fait découvrir à son amie les beautés de la forêt et ses amis esprits. Les rencontres se poursuivent au fil des ans, la petite Hotaru devient une belle jeune femme alors que Gin reste le même. Très vite, ils vont tomber amoureux et être tentés de briser l'interdit de se toucher.

     

    "Hotarubi no mori e" de Yuki Midorikawa

     

    Mon Avis:

     

    Malgré que je semble avoir tout dit ce qu'il y a en 45 minutes, je n'ai dit que la moitié, c'est un film comme j'en trouve pas assez, plein de beauté, tendresse, humour, magie et de mythes. Les 45 minutes de film paraissent des heures, et c'est dingue la richesse de ce petit manga ! Un vrai petit bijou qu'on pourrai être tenté de le comparer au "Voyage de Chihiro" des studios Ghibli. Mais bon, l'anime reste très différent et je préfère celui que je vous présente ici. Malgré ce que tout le monde dit, l'histoire vous fera pas pleurer comme une madeleine malgré qu'elle est vraiment belle et touchante. Un vrai moment de plaisir à regarder cet anime très émouvant plein de couleurs et l'anime possède de très jolies musiques ! Donc, n'hésitez pas ! Cherchez le et découvrez le par vous même !

     

     

    Pour ma part, j'espère que ce manga sortira en France, l'auteur à écrit une suite et un anime de 12 épisodes se déroulant dans l'univers et sortit dont cet anime sert un peu de porte d'entrée parait-il. J'ai pas encore creusé tout ça, mais je vous tiendrai au courant !

     

    Allez ! Je retourne le regarder une troisième fois, voir plus !

     

    "Hotarubi no mori e" de Yuki Midorikawa

     

     


    4 commentaires
  • Quand on voyage en train, rien de tel qu'un bon roman parlant de voyage pour s'occuper et rêver ! Avec en guise de marque page notre billet de train quitte à faire ! On choisit donc un bon roman de poche pour le ranger rapidement dans son sac, j'ai jeté mon dévolu sur "Un voyage au Japon" de Antoine Piazza aux Editions ACTES SUD (France) ou Flammarion (Québec), (ISBN 978-2-330-03944-8)

     

    La quatrième de couverture nous vend du rêve sérieusement ! On parle du pays magnifique du Japon, de voyage en solitaire sans comprendre le Japonais (même un seul mot de japonais !!), en Février 2007 l'auteur Antoine Piazza part donc au Japon sillonner à vélo l'île de Shikoku, une île japonaise sauvage et montagneuse ... Et on nous promet une narration dans une langue harmonieuse et ample ! Le synopsis nous vend du rêve !

    N'avez pas jamais rêvé de visiter le Japon sans connaitre la langue en vélo au rythme des saisons ? Va t'on apprendre à le faire ?

     

    J'ai lu le livre pour vous, alors voici mon avis !

     

    "Un voyage au Japon" semble être un livre très intéressant. Premier point que je détruis, la narration soit disant "dans une langue harmonieuse et ample"... C'est pas du tout ça ... Même mon oncle qui l'a lu aussi n'est pas d'accord sur ce point. La narration n'est pas précise et saccadée. L'auteur décrit pas assez les paysages, nous racontent tout ces galères et fait énormément d'élipses brisant la narration du texte... Il fait même un retour en arrière dix ans plus tôt sur un chapitre entier ! Bref, je suis pas satisfais sur ce point là. Un livre de voyage doit décrire les paysages, et pas juste les galères et les rencontres très éclipsé faite par le protagoniste... Il parle de manière évasive de ces hôtes, de ce qu'il voient et c'est surtout monsieur galère...

    Oui, car notre aventurier a la guigne et dès le milieu du roman est déjà au bout du rouleau et sur le point d'abandonner son vélo ! En plus, il embarque son vélo dans l'avion et se retrouve avec les roues endommagées et devoir les changer ... Pourquoi pas acheter le vélo sur place ? Notre aventurier du dimanche va en baver, chuter, devoir improviser, serra sauvé de nombreuses fois par d'aimables japonais et connaitre une vraie aventure ...

    Malgré la narration pas très terrible, on prend du plaisir à suivre les aventures de notre cycliste en galère et on s'attache à son parcours... La force du livre et sa demie autodérision... Les mésaventures des autres font toujours sourire. Donc, je conseille ce livre ? Eh bien ... Oui ! Un livre pas très dur à lire qui vous occupera un moment et à défaut de vous faire rêver, vous préviendra que les voyages ne sont pas toujours facile et sans risque malgré ce qu'on nous fait miroiter.

    Notre voyageur est un vrai voyageur, avec ces tracas, c'est coup de pas de bol et n'est pas là pour le tourisme, mais ce mettre à défi avec beaucoup de réalisme !

     

    Les POUR

    1. Ce livre est recommandé si vous rêvez de voyager au Japon afin de savoir à quoi s'attendre.

    2. Ce livre est recommandé si vous aimez les récits de voyage basé sur les épreuves en travers le chemin des voyageurs.

    3. Agréable et facile à lire.

     

    Les CONTRE

     

    1.Le livre n'est pas toujours très clair et il y a trop d'élispes. Pas toujours facile de s'intégrer durablement dans l'histoire. Les passages sautent trop vite à la suite. Frustrant.

    2. Les paysages sont trop peu décrits pour un livre de voyage. Gros point négatif.

     

    "Un Voyage au Japon" de Antoine Piazza

    Première de couverture de "Un Voyage au Japon" d'Antoine Piazza, photographie de Antoine Piazza, Ile de Yakushima


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique