• J'ai lu le tome 1 du manga "Chroniques de la Guerre de Lodoss, La Dame de Falis" de Ryo Mizuno (scénariste) et Akihiro Yamada (dessinateur) il est était super bien !

     

    Histoire :

    "Le Temps s'enfuit nous ne sommes que de passage

    Voici ma chanson, amis qui m'écoutez chanter

    Les étoiles poursuivent leur révolution

    Il ne restera de nous que  de nos noms et une poignée de cendres

    Aujourd'hui, c'est une chanson oubliée

    Qui n'est même plus chantée par les enfants à la saison des fleurs

    Alors, je joue cette mélodie

    C'est une chanson ancienne

    dont l'écho s'affaiblit

    Nous, enfants de la guerre des Dieux, voici notre chanson

    Voici la chanson de notre terre, la Chanson de Lodoss la Maudite."*

    Les démons ont été libérés du Labyrinthe et désormais ils avancent sur les terres des Hommes, des Nains et des Elfes semant la destruction sur leur passage. Nous découvrons Flauss, une prêtresse guerrière qui combat les démons à l'aide d'une masse d'arme et d'un bouclier, elle sert le dieu Falis. Alors qu'elle combat les démons ayant mis à feu et à sang un village, elle fait la rencontre d'un mercenaire sans peur nommé Bled (qui nous fait un peu penser à Conan le Barbare) accompagné d'un puissant mage nommé Wort. Ils seront finalement rejoint par Fawn, Capitaine des Chevaliers Saints de Falis accusé à tord d'avoir volé les armes sacrés de Falis, vole commit par un démon ayant prit son apparence. Mais leur destinée sera bien plus grande car une guerre contre les forces du mal se prépare, et cette guerre a besoin d'un héros.

    *Ce sont les premières lignes du manga. Je les cite ici car elles sont parfaites pour vous montrer l'ambiance de Lodoss.

    Première de couverture du tome 1, posé sur mon épée dans son fourreau

    Mon avis :

    Avec des démons, des dragons, des Elfes, des Nains, des Chevaliers, des Prêtres Guerriers, des quêtes et combats épiques, en 1h30 de lecture sous le soleil (289 pages) j'avais l'impression de lire des scénarios épiques de Donjons & Dragons ou des batailles issus de l'univers du Seigneur des Anneaux.

    Ryo Mizuno est un fan de J.R.R Tolkien et de Donjon & Dragon, dont il a traduit les règles pour le Japon, et son propre univers égal ces grands classiques et mériterait d'être bien plus connu et aussi mythique que Dragon Ball et d'autres mangas. Ce manga est une merveille ! Toutefois, la mise en page est un peu en désordre, il est parfois difficile de savoir l'ordre des cases, mais les dessins sont magnifiques ! La traduction française ne rend pas vraiment la beauté de l'écriture original mais on a envie de gueuler les incantations et cris de guerre des personnages lors d'une prochaine partie de jeu de rôle.

    Avis du Chat :

    Le chat qui vit dans le lierre à côté de ma porte a lu aussi le manga installé contre mon bras et approuve aussi ce livre avec un ronronnement satisfait ! Il m'a griffé le genou quand j'ai finis le livre et je l'ai refermé !

    J'ai lu : Les Chroniques de la Guerre de Lodoss, Tome 1 : La Dame de Falis.

    Photo d'une double page pour que vous pussiez apprécier le dessin.

     

    J'ai lu : Les Chroniques de la Guerre de Lodoss, Tome 1 : La Dame de Falis.

    Même si on est pas dans un manga aussi violent que "Berserk", ce n'est pas pour les enfants ! (L'histoire tourne tout de même autour de démons ignobles qui sont là que pour tout massacrer et tout détruire! )


    2 commentaires
  • Bonjour chères lectrices, chers lecteurs,

     

    Je sors tout juste du cinéma et je vous écris à chaud ce que j'ai pensé du film "Solo, a star wars story" du réalisateur Ron Howard.

    Alors j'ai  vraiment aimé, j'ai passé un très bon moment et malgré mes craintes avant d'aller voir le film, j'ai pas vu trop de défauts.

    Je vous invite à lire la suite de cette critique en cliquant sur "lire la suite" car j'en dis pas plus pour ne pas trop en dévoiler si vous n'avez pas encore vu le film.

    Si vous n'avez pas vu le film, je vais dévoiler beaucoup de choses dans la suite de l'article, donc ne lisait pas la suite avant de l'avoir vu pour garder la surprise.

    J'évoquerai aussi la théorie d'un spin off sur Obi-Wan Kenobi.

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Petites histoires de ... Tristan et Yseult

    Textes rassemblés et adaptés par Sylvie Ferdinand

     

    Synopsis :

    Symbole universel de l'amour passionné et fatal, la légende de Tristan et Yseult a inspiré tous les poètes depuis le Moyen Âge. D'origine celtique, ce conte d amour et de mort a traversé les siècles et marqué les lieux de sa poignante destinée. Magnifique image que celle des deux arbustes entremêlant leurs feuillages sur les tombes des amants unis par-delà la mort ! En proie à une irrésistible passion, ils ont inventé toutes les ruses, bravé tout les dangers, contourné tout les interdits... L'une des plus belles histoires d'amour de tout les temps.

     

    Mon avis :

    Je viens de lire d'une traite ce petit livre racontant la célèbre histoire courtoise de "Tristan et Yseult".
    Ramené en butin d'une excursion à Paris, j'avais peur que l'histoire soit trop triste et n'ai pas eu le courage de le lire.
    Trainant sur ma table de nuit depuis des mois, j'ai fini par le prendre car j'avais très envie de lire un conte. Et je l'ai lu d'une traite tellement cette histoire est belle et agréable. Le sourire aux lèvres face à toutes les ruses misent en place par Tristan pour voir en cachette sa belle Yseult, admiratif devant toutes les épreuves qu'il traverse. Un récit simplifié (Voir un peu trop...) très plaisant à lire, point lourd, gardant toute la poésie de l'histoire d'origine. Une adaptation en français moderne légère et agréable que je relirai sûrement à l'occasion ! Donc oui, je recommande !

     

    Allez, je vous spoil l'une des ruses géniale du couple !

    A un moment, Yseult est jugée par le Roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde. Elle doit dire la vérité devant les Dieux face à un lieu sacré au delà d'une rivière. Elle fait alors appel à un lépreux qui n'est qu'autre que Tristan déguisé à l'insu de tous. Elle traverse la rivière assise sur son dos et arrivant de l'autre côté jure devant les Dieux : "Mes cuisses n'ont jamais abritées d'autres hommes que le Roi et ce lépreux pour pas mentir au roi !" Un ingénieux stratagème qui m'a fait sourire !

     

     

    J'ai lu :

    Petites histoires de ... Tristan et Yseult, textes rassemblés et adaptés par Sylvie Ferdinand, éditions Terres de Brumes. ISBN 978-2-84362.

     

    Petites histoires de ... Tristan et Yseult


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique