• note : voici un article sur les archers elfes, j'ai tellement de choses à dire sur les elfes que je commence par le plus facile. Il faut que je travaille encore cet article, mais voici un premier jet pour poser les bases. Cet article est l'occasion d'ancrer et parler de pas mal de choses.

     

    Si il y a bien une chose dans laquelle les Elfes sont réputés, c'est le tir à l'arc, véritable art elfique.

    Les archers elfes sont les meilleurs archers parmi toutes les races. Seuls les kitsunes peuvent les égaler dans cet art martial.

    Leur réputation est telle, qu'ils est interdit aux elfes de participer aux tournois d'archerie des humains. On murmure même qu'un elfe voulant à tout prix se vanter de ses talents d'archers, s'est coupé les oreilles pour participer à un tournoi du Royaume de Lorn. Mais c'était un réalité un demi-elfe à qui on refusait à l'accès aux divers tournois à cause de ses oreilles pointues hérités de ses ancêtres elfiques.

     

    La formation

    Tout les elfes apprennent le tir à l'arc durant leur jeunesse et leur longue existence. C'est un loisir très apprécié des elfes qui le pratique régulièrement, voir tout les jours. La plupart des elfes pratiquent le tir à l'arc seuls ou en petit groupe, mais certains rejoignent carrément des unités régulières d'archers et sont formés par les meilleurs archers qui comptent leur race. Les archers de base des armées elfes sont les éclaireurs et rôdeurs, plus doués pour la discrétion que le tir. On a ensuite des archers habitués à tirer en formation pour faire s’abattre leurs flèches comme des pluies de morts sur l’ennemi. On les forme à tirer quatorze à seize flèches par minutes par des tirs directs ou des tirs en cloche. Puis on a les maître archers qui peuvent tirer trois flèches à la fois de leur arc et toucher trois adversaires dans un poids faible de leur armure. On a aussi certains mages qui enchantent leurs flèches au moment du tir pour rendre leurs traits encore plus mortels ! Ces archers mages combattent parfois sur le champs de bataille, mais ils produisent plus fréquemment des flèches enchantés prêtes à l'emploi aux forges pour les troupes d'archers régulières. Une grande partie des elfes apprennent aussi à tirer à cheval, en faisant des redoutables archers montés bien entrainés. Certains elfes s'entrainent tellement à manier leur arc, qu'ils finissent par considérer celui ci comme le prolongement de leur bras et ne le quitte plus. En plus de la formation au maniement de l'arc, il est bon pour un archer elfe d'apprendre à se défendre d'une épée courte ou d'un poignard si jamais ils venaient à perdre l'avantage de leur portée lors d'un combat.

     

    Sur le champs de bataille

    Sur le champs de bataille, les archers elfes préfèrent se battre depuis le couvert de la forêt. Leur excellente vue leur permet de viser des cibles à plusieurs centaines de mètres et malgré la végétation, leur permettant de toucher leur cible en étant invisible. Quand ils ne peuvent pas utiliser les arbres comme cachette pour combattre, ils peuvent utiliser leur magie pour faire pousser des murs de ronces pour ralentir l'ennemi ou faire des barricades de pieux comme les autres races pour se protéger des charges de la cavalerie ennemie. Les archers elfes peuvent aussi tirer en restant derrière les lignes de fantassins ou de piquiers pour éviter de se faire engager en mêlée par l'ennemi. La plus grande faiblesse des archers elfes, c'est qu'ils répugnent à abandonner leur arc pour se défendre au corps à corps. Ils se battent donc généralement d'une main avec une épée courte, une flèche ou un poignard et gardent leur arc dans l'autre au cas où qu'ils aient l'occasion de décocher une flèche.

     

    Équipement

    Les archers elfes ont généralement des grands arcs en bois d'if que les hauts elfes recouvrent souvent de feuilles d'or. Ils savent aussi forger la lunite et l'argent en de fins alliages à la fois résistants et souples et qui dure très longtemps dans le temps. Les cordes sont en crins de cheval, en fibres végétales, en cheveux et parfois en tendons d'animaux. Les archers sylvains sont vêtues de grands vêtements en tissus et de capes de moires ou de laines sombres pour se dissimuler dans les forêts. Parfois protégés par des armures en cuir. Les archers haut elfes portent des armures de lamelles d'argent ou de cuir souvent recouverte d'or. Parfois d'un plastron en argent. Les elfes des lacs, aujourd'hui considérés disparus se peignaient leur corps en bleu et combattent avec un simple pagne. Les elfes sauvages combattent parés de peaux de bêtes, de casque d'os et de divers trophées. Les elfes des collines portent des plastrons de fer et des grandes robes, parfois abandonnant l'arc pour les frondes. Les archers elfes n'aiment pas l'utilisation des arbalètes car beaucoup trop lentes et complexes à recharger. Parfois l'équipement est complété par un ou deux épieux ou javelot qui peut servir au corps à corps, pour être planté dans le sol en guise de défense ou jeté sur l'ennemi à porté pour ralentir sa charge.

     

    achers elfes dans le jeu age of wonders 3 Map Arbres de Cristal pour des arbres et des cristaux menhirs géants

    Screenshot d'archers elfes du jeu Age of Wonders 3 afin d'illustrer l'article.


    votre commentaire
  • Bonjour chères lectrices, chers lecteurs,

     

    Je vous publie aujourd'hui des photographies de la ville médiévale de Provins que j'ai faites en Mai 2020. J'avais eu une panne internet durant deux semaines donc impossible de les publier. Du coup je les publie maintenant. Ces photographies sont assez particulières car réalisées durant la pandémie de coronavirus. Il y a avait beaucoup moins de circulation et de touristes. C'était durant la période d'interdiction de se déplacer au délà de 100 km. J'ai pris en photographie que le monument mais il régnait en ville une ambiance très calme et c'était super agréable ! Avec les touristes en temps normal depuis quelques années c'est beaucoup trop animés. Je regrette même d'avoir pas pris plus de photographies que ça, des rues presque désertes notamment ! M'enfin, voilà les clichés que j'ai pris...

    Rempart de Provins, depuis la porte du Chatel.

     

    Rempart de Provins depuis les douves.

     

    Rempart de Provins.

     

     

    Direction la porte du Chatel.

     

    Rempart en rénovation.

     

     

    Près de la Porte St Jean

     

    La Porte St Jean.

    C'est super rare de faire une photographie de cette porte sans touriste, ni voiture.

     

    La Tour César

     

    La Tour César.

     

    Je suis resté enfermé sans sortir durant deux mois lors du confinement et y'avait ce foutu grand ciel bleu pendant ces deux mois.

    Je pense que c'est pour ça que j'ai zappé de faire des photographies des rues désertes pour prendre ce ciel bleu magnifique derrière les monuments. Faut dire qu'à Provins il pleut très souvent donc un temps comme ça qui dure c'est dingue.

    Suite à l'épidémie de coronavirus, la fête médiévale de Provins est annulée. Elle aurait dû se dérouler ce week-end.

     

    Du coup, bah voilà du contenu pour le blog. Ce n'est pas un texte mais c'est tout de même une bonne publication quasi historique. Oui, nous vivons actuellement un moment historique. Faudrait que j'arrête de dire que je vais publier quelque chose. Dès que je dis que je publierai bientôt quelque chose y'a rien qui sort et quand je dis je publierai rien, je sors un article...

    J'espère que ces photographies vous aurons plus et je vous dis à bientôt !


    2 commentaires
  • Bonjour chères lectrices, chers lecteurs,

     

    Quelques nouvelles,

    J'ai toujours la flemme de porter des contes à l'écrit. Par contre, ça m'arrive d'en narrer à l'oral aux plantes et animaux que je croise. C'est une manière pour moi de maturer mes contes et de voir s'ils pourraient être suffisamment bon pour un public humain. J'en ai un notamment, un conte inspiré d'une légende à moitié oubliée de ma ville. A défaut de trouver le texte de l'époque, j'ai pensé à une autre histoire en m'inspirant un peu du paysage local. Reste à savoir si j'aurai le courage de la porter par écrit sous la forme d'un conte.

    En bref, n'attendez pas trop pour du contenu sur le blog, mais ça pourrait apparaitre.

    En ce moment, je suis devenu un mordu de slice of life ! Je regarde plein d'animes et lis plein de mangas slice of life.

    J'adore ce genre d'histoires réconfortantes même s'il se passe pas grand chose... ("Au Grand Air", "Non non Biyori", "Minuscule", "Kakushigoto" pour un citer que quelques uns que j'aime beaucoup.)

    Rassurez-vous, je continuerai à écrire de la fantasy car les histoires de quotidiens réels, j'en serai bien incapable je pense.

    Puis d'un côté c'est pas mal d'aimer lire un genre qu'on ne peut pas écrire, ça évite les influences !

    Je sais pas quand je posterai du contenu concret sur le blog. Je pense qu'il est probable que je poste de nouvelles choses car j'ai pris suffisamment de distance pour petit à petit retrouver le goût d'écrire.

    Le titre de cet article est un peu trop pompeux, mais c'est ce que je ressens en ce moment. Plutôt qu'écrire plein de trucs que je trouve nases après écriture, je préfère les développer dans ma tête en espérant arriver à trouver des récits suffisamment bon pour être écrits. Puis si je les oublie, c'est qu'ils devaient pas en valoir la peine. Je laisse donc les récits maturer dans mon esprit en espérant qu'ils deviennent meilleurs.

    Je sais pas quand j'en publierai de nouveaux. Comme dit plus haut, j'ai un conte en tête qui me plairait à mettre par écrit voir à raconter car il est pas mal dit à l'oral ou quand j'y repense. Mais une fois écrit je sais pas si je l'apprécierai toujours. C'est la légende de "La Lézarde et le Dragon". J'ai pas trouvé de vrais textes dessus, du coup j'en ai refais un dans ma tête et à l'oral pour voir comment ça sonnait.

    On verra, je me mets plus la pression, mais du coup aucune idée de quand je posterai quelque chose.

    A bientôt.

     

    Ps : J'espère qu'à force de fermenter, mes contes ne sentiront par le fromage ...

    Ps : Si "Si ma tête était une jarre, mais écrits seraient du vin. " ça vous parait trop pompeux, dites vous que le vin ça peut être aussi du vinaigre.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires