• J'ai écris ce poème sur la grâce des carpes koï japonaises. Inspiré par le bouddhisme zen et la culture shinto, j'ai fini par déboucher malencontreusement sur les divinités des Nér, ces Hommes Mortels. De la ronde infernale du beau poisson à la mélancolie et la préoccupation des hommes, voici un petit retournement de sagesse qui peut être vous inspirera. Une chose est sûre. Vous ne regarderai peut être plus les carpes du même œil !

    Je me suis permis d'ajouter une de mes convictions sous forme d'une citation juste après le poème. A mes yeux, je pense que c'est vrai et c'est pas pour rien que les personnes qui médite longuement semblent atteint de toute la sagesse du monde.

    Ce poème mérite sa version sans théologie et philosophie et une autre version d'une réponse de la terre au poisson...

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

    © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

     

    Synthèse de Réflexion Post-Poème

     

    Si vous n'avez pas assez déjà méditer sur le poème par vous même, voici à la manière d'un corrigé,

    une petite réflexion ici proposé !

     

    Pourquoi les Dieux sont sourds à l'appel à l'aide que leurs adresses les mortels ?

     

    Eh bien, les Dieux sont comme le poisson de ce poème. Ils tournent en rond sous le miroir qui donne sur notre monde. A travers ce miroir de magie trouble, impossible de bien voir les fruits de leur créations s'entre déchirer et se détruire stupidement. Heureusement certains jours, une arrivée d'eau pur plus claire permet à nos poissons de voir ce monde et de répondre à leurs fidèles.

     

     

    Auteur Illustration Inconnu


    15 commentaires
  • Voici un poème pour quelqu'un que j'aime d'un amour tendre et romantique ... Un poème que j'ai écris plein d'amour et de tendresses pour Elle ... Pourquoi en dire plus ?

    Ah ! Les femmes ... Pourquoi elles ont le don de se faire aimer et nous faire souffrir ? J'ai besoin d'elle, je l'aime, mais malgré tout mes sentiments, ma magie, mon amour, ma tendresse ... Elle semble s'échapper à chaque fois.

    A en croire le sort du pauvre Merlin, Mirdhim de son vrai nom je crois, les femmes ont le don de nous emprisonner ... Elles sont vraiment la faiblesse des mages...

     

    Si vous n'aimez pas, ça m'est égal.
    Si vous aimez, au moins ça me fera du réconfort.

     

    Je vous laisse lire, chers lecteurs, lectrices, et je retourne parmi les arbres, les seuls êtres que je comprenne et en qui j'ai confiance.

    Bonne lecture !

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     


    8 commentaires
  • Un long moment que vous attendez un de mes textes n'est ce pas ?
    Pour récompenser votre fidélité, il me fallait vous permettre de lire un très beau poème.
    J'espère que ma mission de poète est ici accomplie. D'abord hésitant, puis inspiré, je vous livre ce nouveau poème qui sera, je l'espère, suivit par d'autres ce soir et ce week-end. Des dont je suis moins satisfait et d'autres écrits au fil de l'inspiration ...

    Bonne lecture chers lecteurs, lectrices, vous êtes seul juge de si j'ai réussi ma Quête Poétique ...

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

     

    Source Illustration : "De Brocéliande à Avalon ***"


    8 commentaires
  • J'ai rencontré une femme qui cueillait et caresser des plantes, elle est partit croyant que j'étais malveillant comme tout ces maudits humains mortels ... Mais moi, j'étais assez content en faite de découvrir que j'étais pas le seul fou à caresser et soigner les plantes de la sorte, récoltant quelques morceaux pour me soigner. A tout ces gens qui comme moi sont des tarés, voici un poème nommé "La Cueilleuse" !

     

    Je m'excuse d'avoir du faire le texte si petit ... J'espère que tout le monde arrivera à lire ... Vous savez, dans un poème la casse est très importante. Si j'avais fais l'écriture plus grosse, il aurait était plus facile de lire, mais le texte aurait été cassé, les vers désordonnés et le poème en serai moins joli ...

    Si vous êtes nombreux à vous plaindre des caractères trop petit de ce texte si, je ferai une deuxième version de l'image avec des lettres plus grosses ...

     

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

     

    Un poème qui se base sur l'altruisme et l'intolérance. Les méchancetés qu'on peut faire aux personnes qui ne sont pas comme nous... L'écriture se veut neutre, elle est tendre avec le personnage principal, mais garde les paroles et pensées violentes des gens qui n'apprécient pas le personnage et en ont même peur à cause de ses différences... La fin se finie sur une note de magie, je ne pouvais pas laisser cette pauvre femme mourir de la sorte ! De plus, j'aime ce petit rebondissement, c'est comme ... un petit éclat de lumière, un pied de nez à la connerie humaine. C'est aussi pour faire entendre raison aux villageois haineux et peureux ... Oui ! Elle était pas normal ! Fallait la cramer ! ... Mais malheureusement, cette jeune femme valait mieux que vous, sales chapons maubecs ! Maintenant, mourrez dans le froid de l'Hiver comme punission et comprenez que le mépris à un bien sale prix !


    1 commentaire
  • Voici, cher(e)s lecteurs, lectrices, un doux poème féerique tout léger, en espérant qu'il vous fasse rêver !

    Bonne lecture !

     

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

     

    Edit : Erreurs d'Orthographes Corrigées

     

     

    Auteur Illustration Inconnu :/


    13 commentaires
  • Au plus profond des plus grandes forêts, il existe toujours une source formant un petit lac plein de magie ... Voici un petit poème sur une de ces petits sources féerique. Bonne lecture !

     

    A Nes~Chan.

     

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain  A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    La Source de Faerie

     

     

    A noter la forme ovale du poème telle une petite mare ou le reflet de la Lune dans ce petit lac de magie ... ;)

     

    Note: "Faerie" est à peu près le terme anglais pour "féerie". Si je préfère faire un anglicisme, c'est que je trouve ce mot plus jolie et c'est le mot fondateur de genre de la "féerie" et également de la fantasy. (Féerie ou Fantaisie sont des genres plus anciens que vous pouvez le penser, même si ils ont fortement évolués ces dernières décennies... ) A la base, le mot "fée" n'existait pas. On parlait de "faé" en France médiévale. Cela signifiait "enchanté", une arme faé, une femme faé, un enfant faé, "Merlin" (de son nom moderne) était également faé... Un arbre, un étang, tout pouvait être "faé". Puis de ce mot apparu le mot anglais "faerie" et en français, "faé" a donné "fée" et "féerique" qui peuvent être remplacé par "enchanteuse" ou "enchanté".  "Enchanté" je sais pas exactement d'où vient le mot, mais je pense que ça vient du fait de chanter une histoire... Donc à la base on devait dire l'équivalent en ancien français de "Une histoire (ou conte) à chanter".


    8 commentaires
  • Un Elfe a une grande infinité avec les arbres, enfin du moins, j'ai une grande affinité avec les arbres. Il est si agréable de rester prêt d'eux, ils apportent beaucoup par leur présence et leur sagesse... Un des arbres dont je préfère la compagnie ce sont les saules. Et y'en a un qui me protège depuis trèèèès loooonngteeeeemmmmps ( à lire sur un ton lent et monotone.) Cet arbre vit depuis bien plus longtemps que moi, et fut mon refuge pendant de longues périodes où j'arrivais pas à vivre parmi les mortels ... J'aime cet arbre et j'ai voulu lui écrire cette lettre, ce poème.

     

    Trouvez vous, vous aussi, des protecteurs ou des amis parmi les arbres, ami(e) des Elfes. Et respectez ces créatures magnifiques !

     

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.

     

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain  A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

     

     

    Cher Saule, un poème à mon Ami Arbre

    Crédits Illustration : Arthur Dauptain.


    9 commentaires
  • Je risque d'être absent et de pas pouvoir vous publier de poèmes quelques jours, donc avant ma ... "disparition", je compte mettre en ligne un très bon poème. J'ai eu beaucoup de compliments sur ce poème, on m'a dit qu'il était magnifique et bien rythmé sur les mots, que je savais bien manier les mots ! Bref, ce poème devrait vous plaire. Je vois pas en quoi il peut vous déplaire ...

     

    Donc, voici un poème très sombre mêlant espoir et désespoir dans un univers très marqué de gothique et de vampirisme ! 

    Le titre est pas terrible, mais je vous laisse apprécier le texte.

    Le rythme et les phrase très courtes et saccadés, parfois des phrases verbales infinitives sont inspirées de la façon de chanter de la vocaloid "Megurine Luka". La façon de chanter de cette voix par ordinateur est très profonde et puissante ! C'est comme si chaques mots sortaient de poumons écrasés entre deux poids lourds ! J'aime peu Miku Hastune mais la voix de la chanteuse virtuelle cité si dessus est poignante ! Je n'ai pas regardé la traduction, je me suis basé sur les sons et j'ai crée un texte inspiré de ma propre vie. Le personnage est dur à identifier, mais il est touchant à quel point il crie sa souffrance !

    Mon coup de plume et ma capacité de jouer avec les mots doublé de l'absorption des techniques des vocaloids pour rendre leur texte plus poignant voir très violent fait de ce poème une œuvre très à part dans mes poèmes, très sombre, très prenant et l'un de mes plus beaux écrits !

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.

     

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Dauptain  A A Arthur, Tous Droits Réservés.

     

    Toujours ! Encore ! Tenir le Desespoir !

     

    Le paragraphe suivant :

    "Pourquoi ? Comment ? L'enfer !

    Toujours ! Encore ! Croiser le fer !

    Avancer, Marcher, Continuer !

    De sens ce monde est il dénué ?"

    Peut être utilisé comme refrain entre les strophes principales pour faire une chanson encore plus proche du style des vocaloids ...

    Je n'autorise en aucun cas la réutilisation, même partielle de ce texte sans mon approbation. Vous pouvez partager cette article via son adresse web bien entendu et le citer dans le cadre de courtes citations à conditions d'indiquer son auteur et le lien de l'article et le blog.

    Respectez mon travail, c'est ma vie, mes sentiments, mes souffrances, mes rêves, mon chemin. J'ai déjà fais valoir mes droits d'auteurs plusieurs fois et fais sanctionné des fautifs.

    Si il vous prend l'idée folle et avait les compétences d'adapter ce poème en chanson de "vocaloid" ou autres chanson du genre, merci de m'en parler avant, je pourrai même vous aider et adapter le texte au projet si besoin.

     

    Toujours ! Encore ! Tenir le Desespoir !

    Auteur Illustration Inconnu.


    2 commentaires
  • Bonsoir tout le monde, après mon très salué poème sur les vampires où j'avais mis toutes mes tripes (et mon sang) dedans, ça va être le tour des amoureux de loups garous et loups (Qui ont offert 4 votes à leur archétype de personnages préférés) d'avoir un poème qui leur correspond. Certes, il sera pas aussi magnifique que "Lamentations d'un Vampire après Minuit", mais il devrai vous plaire ! Après, c'est un poème, mais je peux en écrire d'autres !

    Ce poème parlera du loup garou en général, son côté sauvage, son côté libre et finira sur la notion d'entraide, spécialement mise là car il semblerait que l'entraide et la politesse sont des choses qui se perdent en ce XXI e siècle...

    J'espère que ce poème vous enchantera, bonne lecture !

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Tous Droits Réservés.

     


    19 commentaires
  • Il y a des nuits où on ne peut pas dormir. Des nuits où on souffre. Des périodes parfois longues où les épreuves sont nombreuses et éprouvantes. Des douleurs qu'on a besoin de cracher, et donc surtout d'écrire, de transformer sur le papier.

    Écrire c'est ranger le bordel qu'on a dans sa tête.

    Le poème suivant est bien différent de ce que j'écris d'habitude et mériterai sa propre catégorie.

    Ce poème livre deux messages, je vous expliquerai après le poème à la fin de l'article,

     

    Sincèrement, bonne lecture.

     

    Merci à tout ceux qui mettent du soleil dans ma vie et à vous mes lecteurs, lectrices de consacrer du temps pour lire et apprécier ce que je fais et écris. J'écris avec le Cœur, pour réchauffer vos vies, même si cette fois ci, ce poème est bien triste et morne ...

     

    © Ce texte est protégé par la propriété intellectuelle toutes copies interdites sans mon autorisation merci.

    Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites ; conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. © Tous Droits Réservés.

     

     

     

    Ce poème n'est pas si négatif et pessimiste qu'il ne paraît et livre deux messages différents.

     

    Dans le premier message et sens du poème, le personnage ne supporte plus ses actions, son sort, ni son apparence. Il n'en peut plus et souhaite mourir pour que cette farce pathétique qu'est son existence cesse.

    Le deuxième message est l'espérance. Malgré qu'il perd espoir et fait des erreurs, le personnage du Vampire a envie de vivre, et il espère qu'un jour sa vie sera différente, pleine de vie et lumière. Il espère l'arrivé d'un jour meilleur ou ses tourments cesseront et il pourra enfin vivre.

     

    Un poème pour exprimer mes souffrances, une manière de cracher ce qui brûle mes entrailles, cette souffrance, ces années d'épreuves. J'ai besoin de cracher ce que j'ai sur le cœur, faire couler ce sang plein de haine et désespoir... Un jour ma vie sera meilleure, mais je suis encore loin de l'Aube.

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique